CICOPA

De l'entreprise à la coopérative de travail associé ou comment maintenir son rôle dans le circuit local : l'exemple de Real Pickles

Quand Dan Rosenberg et Addie Holland ont fondé Real Pickles à Greenfield (Massachussetts) aux Etats-Unis en 2011, leur intention était de créer un système différent dans le circuit alimentaire. Ils voulaient lancer un commerce qui était non seulement financièrement rentable, mais qui était aussi fortement ancré dans la communauté locale et qui déplaçait des volumes assez importants de légumes pour avoir un réel impact positif sur l'économie locale. De cette manière, ils voulaient également assurer que les cultures qui étaient exploitées ne l'étaient pas au détriment de l'environnement.

29 septembre 2013

Par Joe Rinehart

Aujourd’hui, 12 ans après l’avoir fondée, Real Pickels s’impose comme une entreprise florissante et en pleine croissance qui a contribué à innover dans le domaine de l’alimentation naturellement fermentée et qui a soufflé un vent de succès sur ces produits et alors que la demande est en progression. "Nous voulions contribuer à la construction d’un système de nourriture orienté vers le local à travers une entreprise basée sur l’agriculture bio et durable" précise Addie Holland.

Alors que l’entreprise continue à remplir la mission originale de ses fondateurs, elle n’appartient plus à Holland et Rosenberg. En effet, elle appartient à ses travailleurs.

Quand Rosenberg et Holland ont décidé qu’il était temps de libérer un peu de temps dans leur vie en élargissant les propriétaires de l’entreprise, ils en conclurent que la coopérative de travail associé demeurait la meilleure solution afin de maintenir son activité dans le giron local tout en continuant à servir cette réputation d’excellence qui lui était propre. Proposer aux travailleurs de devenir propriétaires devient un argument de taille offert à cette force de travail exceptionnelle afin de rester travailleur de Real Pickles.

La coopérative conserve la mission de départ de Real Pickles

Une fois qu’Holland et Rosenberg ont décidé de vendre l’entreprise, ils ont analysé les différents scénarios possibles. Après de prudentes considérations, "la formule de la coopérative de travail associé constituait l’option la plus prometteuse" déclare Dan Rosenberg. Une coopérative de travail associé permettra aux travailleurs membres d’inclure la mission de l’entreprise dans les statuts de la coopérative tout en fournissant un incitant "afin que ce personnel formidable continue à faire partie de l’aventure".

Cette option s’impose aussi comme une réponse à ce qui se passe dans les zones rurales explique la Fédération américaine des coopératives de travail associé. Les coopératives permettent aux propriétaires d’entreprises qui prennent leur retraite de reconnaitre la valeur de leur entreprise en la vendant à ses employés tout en aidant simultanément à conserver l’impact positif (création d’emplois, taxes locales payées) d’un commerce de l’économie locale.

Le procédé de conversion pour Real Pickles incluait 5 des 12 travailleurs de la société (y compris Rosenberg et Holland) qui ont travaillé afin de définir une nouvelle propriété et une structure de gouvernance pour l’entreprise.

Plus d’information ici : http://www.realpickles.com

Organisation Internationale des Coopératives de Production
Industrielle, Artisanale et de Services

Secrétariat: C/O European Cooperative House - avenue Milcamps 105
1030 Bruxelles, Belgique
Tel: +32 2 543 1033, fax: +32 2 543 1037
E-mail: cicopa[at]cicopa.coop

Copyright 2005 - 2016 CICOPA
Powered by Spip
validate css xhtml

RSS icon