CICOPA

En Argentine, plus de 100 travailleurs ont racheté une entreprise de yerba Maté

La Hoja est l’une des marques les plus emblématiques pour les amateurs de maté en Argentine. Elle fut fondée en 1894 par Julio Ulises Martín, un immigrant suisse, qui restera à la tête de l’entreprise pendant 40 ans et réussira à gagner 25% du marché de l’infusion la plus populaire d’Argentine. Le changement des règles du jeu du marché au milieu des années 80, a laissé l’entreprise en mauvaise posture, cette dernière commença une chute et était au plus bas en 1997. Une procédure de redressement avec des créanciers fut mise en place.

22 octobre 2015

Antérieurement, l’entreprise avait connu presque un demi-siècle de gloire entre les années 1930 et 1970 durant lesquelles chaque équipe de l’entreprise produisait environ 2 million de kilo de yerba maté par mois. A l’époque en effet, elle faisait partie du patrimoine de la famille Guevara : la mère du bien connu « Che » Guevara possédait 8 hectares de culture à Ignacio, Misiones.

Après de nombreuses années de conflits entre les travailleurs de l’entreprise « Yerba Mate la Hoja » et les propriétaires, qui désiraient mener l’entreprise à la faillite, la justice a décidé de transformer l’entreprise en une coopérative de travailleurs appelée la Hoja, Ltda, conforme aux désirs des travailleurs de continuer de faire tourner l’entreprise après qu’elle soit vidée.

Le secteur légal de la FECOOTRA, la Fédération des coopératives de travail de la République d’Argentine, grâce au travail de Marcela Macellari, ensemble avec Esteban Mariño, représentant de l’Instituto Nacional de Asociativismo y Economía Social (l’Institut National de l’associativisme et économie sociale), a accompagné les travailleurs durant ce processus.

En septembre, la nouvelle équipe de gestion a annoncé qu’elle prévoir de développer un plan d’activité qui permettra à l’entreprise de commercialiser une moyenne mensuelle de 400 mille kilos de yerba maté sous différentes formes, et 25 milles kilos de maté torréfié et de thé, ce qui représente un total de 4 à 8 millions de kilos commercialisés par an. En ce moment, les coopérateurs sont en conflit d’intérêt avec d’autres entreprises de yerba maté du pays.

L’histoire

Malgré les innombrables tentatives et le poids des années, la yerba maté a toujours refuser de grandir en dehors des terres anciennement occupé par les indiens guaranis. La plante est originaire d’Amérique du Sud et reste à ce jour très Américaine, mais pas de n’importe quelle partie du continent. Le périmètre de distribution de la yerba maté se restreint au Nord Est de Corrientes, Misiones, du Paraguay et au Sud du Brésil. Dans ces zones, la température, l’humidité et la terre réunissent les conditions idéales pour sa culture. Certains ont tenté de cultiver du maté dans des zones similaires en Amérique du Nord, en Asie ou encore en Afrique, mais les essais ont tous échoué.

Pour cela, la yerba maté reste un trésor, d’une importance capitale, exclusif à ces régions. Depuis l’élaboration de la yerba jusqu’à sa consommation, la coutume du maté n’a pas changé et cela depuis de nombreuses années. Cela fait environ cinq siècles que la yerba prend racine dans les usages du Sud de l’Amérique Latine y s’étend même à des endroits plus lointains.

En Argentine, le maté est la boisson la plus consommé après l’eau du robinet, et cela sans distinction d’âge ou de classe sociale.

Organisation Internationale des Coopératives de Production
Industrielle, Artisanale et de Services

Secrétariat: C/O European Cooperative House - avenue Milcamps 105
1030 Bruxelles, Belgique
Tel: +32 2 543 1033, fax: +32 2 543 1037
E-mail: cicopa[at]cicopa.coop

Copyright 2005 - 2016 CICOPA
Powered by Spip
validate css xhtml

RSS icon