CICOPA

Entretien avec Melissa Hoover, directrice de la fédération des coopératives de travail associé des États-Unis

CICOPA s’est entretenu avec Melissa Hoover sur les réalités des coopératives du secteur et le regard qu’elle porte sur ce moteur d’emploi durable dans le monde entier.

16 mai 2011

- L’USFWC a été fondée en 2004. Combien de membres compte la Fédération ?

On dénombre 75 membres (des coopératives de travail associé et des lieux de travail démocratiques) qui représentent environ 1400 personnes. Bien que nos données ne soient pas complètes, nous croyons que nos adhérents constituent un tiers des coopératives de travail associé des États-Unis.

Quel rôle les coopératives de travail associé jouent-elles aujourd’hui dans l’économie des États-Unis ?

Les coopératives de travail associé aux États-Unis se retrouvent dans pratiquement tous les secteurs et industries. Les coopératives de travail associé ont de plus en plus tendance à investir le secteur tertiaire. Récemment nous avons constaté une forte croissance du nombre des coopératives dans les services de soins à domicile et les services médicaux.
Les organisations sans but lucratif et solidaires sont de plus en plus présentes dans le développement coopératif ; elles créent les coopératives qui répondent aux besoins de leurs communautés, souvent constituées d’immigrants ayant un accès limité à l’emploi, ou les communautés pauvres qui sont coupées de l’économie.

- Quels sont les principaux obstacles à la création d’une coopérative ? Comment les surmonter ?

Les plus grands obstacles sont la formation et le financement. Ici aux États-Unis, nous n’avons aucune loi coopérative uniforme afin de créer une coopérative de travail associé. Ainsi, si l’on veut se lancer, on doit faire de nombreuses recherches, s’entretenir avec de nombreuses personnes et essayer de comprendre par soi-même comment cela fonctionne. Il n’y a pas npon plus énormément d’avocats et de comptables qui connaissent suffisamment les coopératives de travail associé pour apporter une aide efficace ; ainsi les personnes qui voulaient créer une coopérative finissent par y renoncer.
L’autre obstacle, bien évidemment, est l’accès au capital. Les nouvelles coopératives de travail associé n’ont tout simplement pas beaucoup d’accès au capital ou au crédit. Les lois et les institutions américaines favorisent bien sûr des sociétés traditionnelles ; il est donc très difficile d’entrer dans le système.

- L’USFWC est relativement nouvelle, elle pourrait donc être une source d’inspiration pour les coopératives de travail associé du monde entier. Pourquoi est-ce important pour les coopératives de travail associé d’avoir une fédération comme celle-ci ?

Aussi importante que soit la croissance en nombre et en taille des coopératives de travail associé, le développement d’institutions qui les soutiennent l’est tout autant. C’est lorsque ces institutions prennent forme que nous constatons une consolidation des ressources et une capacité réelle d’agir comme un mouvement. Nous essayons de faire quelque chose de très critique et de très difficile : construire des institutions économiques qui répondent aux besoins des personnes par l’entrée sur le marché et selon un ensemble de principes et de valeurs. Pour réaliser ce travail difficile - particulièrement dans un environnement qui est au mieux indifférent, au pire hostile - nous devons nous entraider. Mais chacun est pris à ses propres activités. Les fédérations peuvent faire beaucoup pour rassembler et créer les conditions économiques et sociales nécessaires.

Organisation Internationale des Coopératives de Production
Industrielle, Artisanale et de Services

Secrétariat: C/O European Cooperative House - avenue Milcamps 105
1030 Bruxelles, Belgique
Tel: +32 2 543 1033, fax: +32 2 543 1037
E-mail: cicopa[at]cicopa.coop

Copyright 2005 - 2016 CICOPA
Powered by Spip
validate css xhtml

RSS icon