CICOPA

L'OIT inclut les coopératives dans son projet de recommandation pour lutter contre l'économie informelle

Un aspect essentiel de la mission des coopératives est de répondre aux besoins des citoyens (comme le travail, la production, le crédit, etc) à travers une société qui est contrôlée démocratiquement par ces mêmes citoyens. C'est la principale raison pour laquelle ces entreprises jouent un rôle important dans la transition vers l'économie formelle. Suite à la discussion dans le cadre de la Conférence internationale du travail qui se tien du 28 mai au 12 Juin à Genève, l'Organisation internationale du Travail (OIT) a inclus les coopératives dans le projet de recommandation pour lutter contre l'économie informelle.

6 juin 2014

Ainsi, cette semaine, a été approuvée la modification comprenant la mention de ces entreprises dans les conclusions sur la façon de faciliter la transition de l’économie informelle à l’économie formelle. Le texte actuel est la première étape, et dans la 104e réunion de la Conférence qui se tiendra en 2015, il devrait être étudié de manière plus approfondie et, on l’espère, avec la publication d’une recommandation.

Bruno Roelants, secrétaire général de CICOPA, a présenté la vision du mouvement coopératif devant la session plénière de la 103ème Conférence internationale du Travail, au nom de l’Alliance coopérative internationale, le 4 juin 2014 à Genève. M Roelants a mentionné le fait que les coopératives offrent une sécurité de l’emploi et une protection sociale plus élevée que la moyenne, ainsi qu’une contribution importante au développement. Il a également souligné la capacité des coopératives « à faire preuve de résilience et d’innovation dans des périodes de crise. Elles l’ont démontré aux Etats-Unis et au Canada pendant la Grande Dépression. Après la crise globale qui a frappé en 2008 et tout au long de la crise actuelle dans l’UE, une série d’études ont montré que les coopératives ont mieux résisté que la moyenne des entreprises. Nous l’avons montré dans le secteur coopératif pour lequel je travaille (industrie et services) par des enquêtes annuelles, en termes de survie de l’entreprise, de maintien de l’emploi (et de création nette d’emplois dans de nombreux cas) et de proportion entre capital et dette. Les secteurs coopératifs de la banque et de l’assurance l’ont également démontré en termes de gains nets de parts de marché depuis 2008 ».

Vous pouvez lire les déclarations complètes de Bruno Roelants ici

Organisation Internationale des Coopératives de Production
Industrielle, Artisanale et de Services

Secrétariat: C/O European Cooperative House - avenue Milcamps 105
1030 Bruxelles, Belgique
Tel: +32 2 543 1033, fax: +32 2 543 1037
E-mail: cicopa[at]cicopa.coop

Copyright 2005 - 2016 CICOPA
Powered by Spip
validate css xhtml

RSS icon