CICOPA

La Corporation Mondragon a trouvé une solution pour 67 % des travailleurs membres de Fagor Electrodomésticos

L'engagement des coopératives de Mondragon Corporación en matière d'emploi se concrétise par le reclassement (temporaire ou permanent) de 937 travailleurs-membres de Fagor Electrodomésticos en quatre mois seulement depuis l’annonce de la faillite en octobre dernier et ce malgré la conjoncture économique difficile. La plupart des reclassements sont intervenus dans les domaines de l'industrie, de la distribution suivis de la finance et ont supposé l’implication de 55 coopératives. Avec ces reclassements, les 200 retraites anticipées décidées ce lundi par l'assemblée générale de Lagun Aro et les 136 travailleurs détachés dans la filiale Geyser, on estime qu’une solution a été trouvée pour 1.895 associés de Fagor Electrodomésticos en 4 mois seulement.

3 avril 2014

En quatre mois 937 coopérateurs ont été reclassés dans 55 coopératives du groupe

Ces chiffres sont les fidèles reflets de la solidarité et surtout de l’effort consenti par les coopératives d’accueil qui sont, comme dans le passé, les authentiques actrices principales de la création de réelles solutions pour l’emploi. La ligne d’action prioritaire des coopératives est de rechercher des solutions pour les emplois excédentaires en travaillant sur trois lignes de conduite pour y parvenir : les relocalisations, les retraites anticipées et un programme de formation pour promouvoir l’employabilité du groupe touché.

« La crise de Fagor Electrodomésticos doit être comprise dans le contexte de la crise de tout le secteur de l’électroménager en Espagne et en Europe et à laquelle le groupe Mondragon est totalement étranger. Dans le même temps, le groupe Mondragon déjà a résolu le problème du chômage de Fagor Electrodomésticos de plus de deux-tiers en quelques mois. Si, comme prévu, il pouvait le résoudre à 100 %, ce serait grandement démontrer que les coopératives de travail associé sont en mesure de préserver les emplois même dans des situations de crise extrêmes. Mais pour y parvenir, un niveau élevé de coopération entre les coopératives est nécessaire » fait remarquer Bruno Roelants, secrétaire général de CICOPA.

De plus, les reclassements effectués à ce jour ont maintenu un pourcentage élevé (50 %) des contrats des travailleurs temporaires. Notons également que cette année-là, jusqu’à la déclaration de faillite de Fagor Electrodomésticos, une centaine de mouvements avaient déjà été réalisés afin de faciliter les réponses à l’emploi excédentaire de la société et pour en amortir également les effets.

En collaboration avec d’autres acteurs institutionnels on étudie intensément la mise en place d’un plan de formation pour les salariés-associés excédentaires avec un double objectif : faciliter les reclassements en adaptant les profils professionnels à la demande et augmenter la qualification professionnelle par l’obtention d’un diplôme officiel. On estime que 200 personnes environ pourront participer aux activités de formation proposées ce qui favorisera la consolidation du reclassement et élèvera le niveau d’employabilité des salariés-associés.

Il convient de rappeler que Mondragon Corporación s’inscrit au premier rang des coopératives industrielles mondiales selon le rapport du projet World Cooperative Monitor réalisé par l’Alliance Coopérative Internationale et Euricse sur la base des informations de plus 2000 coopératives dans 56 pays. Le groupe occupe la première place des coopératives industrielles devant la coopérative brésilienne Copersucar et l’American National Cable Television Cooperative. Parmi les coopératives du secteur de la distribution Eroski est la dixième dans le monde et la première en Espagne.

Organisation Internationale des Coopératives de Production
Industrielle, Artisanale et de Services

Secrétariat: C/O European Cooperative House - avenue Milcamps 105
1030 Bruxelles, Belgique
Tel: +32 2 543 1033, fax: +32 2 543 1037
E-mail: cicopa[at]cicopa.coop

Copyright 2005 - 2016 CICOPA
Powered by Spip
validate css xhtml

RSS icon