CICOPA

La Corporation Mondragon de demain : le groupe ouvre un grand débat démocratique

La Corporation Mondragon, le plus important groupe industriel coopératif du monde rassemblant près de 120 coopératives, ouvre un grand débat démocratique. La réaffirmation de l'autonomie des coopératives avec dans le même temps un plus grand contrôle des mécanismes de solidarité des fonds coopératifs en sont les axes principaux, la relation entre ceux-ci fera l'objet d'un long débat interne au cours des deux prochaines années.

16 février 2015

Au cours du dernier congrès de Mondragon, le nouveau président du groupe, Javier Sotil, a fait appel à l’espoir et à la confiance dans la capacité conjointe pour l’avenir du groupe, la nécessité de relancer l’expérience des principes et des valeurs de la coopération et à l’importance de disposer de projets compétitifs et durables. Ce fut l’occasion de présenter le « Le Mondragon de demain », un projet de cadre défini par les organes coopératifs après neuf mois de réflexion et qui sera transmis aux coopératives afin de promouvoir leur participation à la définition du projet.

« Le projet s’appuie sur les coopératives qui sont responsables de leurs décisions et maîtres de leur avenir, qui partagent un modèle et qui se prennent en charge par l’inter-coopération et des instruments de solidarité » a-t-il résumé. Dans son discours, Javier Sotil revendique la validité de l’expérience coopérative, notant que « les valeurs coopératives nous aident à transformer la société, ce qui rend nos produits plus justes, solidaires et équitables ». Il a en outre également souligné la nécessité de faire « une entreprise coopérative », en faisant revivre les valeurs coopératives et une « entreprise compétitive », en compétition dans le monde, basée sur les outils communs de l’inter-coopération et de la solidarité.

En ce qui concerne les changements les plus importants proposés dans le document, référence est faite à « une transformation de la solidarité » qui implique un plus grand rôle des groupements sectoriels internes au groupe pour anticiper les problèmes de compétitivité dans les coopératives et une plus grande exigence et rigueur de la part des institutions corporatives qui allouent ces fonds. « Il s’agira d’une solidarité plus exigeante qui contribue réellement à transformer les situations délicates et à éviter leur prolongation », a déclaré Sotil. Les fonds coopératifs arrivent désormais aux entreprises à travers Mondragón Inversiones et Fundación Mondragón. Cet argent provient des bénéfices des coopératives elles-mêmes : chacune d’elles contribue à la solidarité à hauteur de 20 % de ses bénéfices et Laboral Kutxa apporte 30 %.

C’est un total de 650 électeurs représentant toutes les sociétés coopératives de groupe qui sont convoqués au Congrès de Mondragon Corporación, l’organe qui détermine les lignes directrices ou les critères généraux qui régissent le groupe.

Organisation Internationale des Coopératives de Production
Industrielle, Artisanale et de Services

Secrétariat: C/O European Cooperative House - avenue Milcamps 105
1030 Bruxelles, Belgique
Tel: +32 2 543 1033, fax: +32 2 543 1037
E-mail: cicopa[at]cicopa.coop

Copyright 2005 - 2016 CICOPA
Powered by Spip
validate css xhtml

RSS icon