CICOPA

Les coopératives comme porte de retour au Paraguay

Les difficultés économiques ont été l'un des principaux facteurs de l’émigration en Amérique latine. Le Paraguay n'a pas fait exception, une grande partie de sa population se retrouve aujourd’hui à l’étranger et sa présence est importante dans certains pays de la région, en Argentine principalement.

28 février 2014

L’expérience ZAPACOOP a démontré que les coopératives de travail associé pouvaient être des incitants au retour de travailleurs qui, après des années de pérégrination, décidaient pour diverses raisons de revenir dans leur pays d’origine. En l’espèce, cette coopérative prospère qui produit des chaussures a eu comme noyau de base un groupe de travailleurs qui avaient développé leur activité à Buenos Aires et qui ont vu que cela pouvait être une occasion de retourner dans leur patrie, d’organiser leur savoir et leur travail de manière coopérative.

Un engagement à diversifier le mouvement coopératif paraguayen
Il y a plus de dix ans, la Confédération paraguayenne des coopératives (CONPACOOP) a décidé qu’une attitude proactive du mouvement lui-même était nécessaire pour promouvoir l’organisation des coopératives dans des domaines où, traditionnellement, on ne l’avait pas fait. Le coopératisme paraguayen, très important dans les domaines de la production agricole et de l’épargne-crédit, ne s’était presque pas développé sous la forme de travail associé. Une définition stratégique de l’organisation mère est ainsi venue encourager la création et le développement des coopératives de ce type.

Les premiers problèmes sont rapidement apparus en l’absence d’un cadre juridique approprié. La législation n’apportait aucune précision sur cette forme d’organisation et il n’y n’avait aucune tradition à cet égard. Au contraire, la législation a constitué de grands obstacles pour le secteur. Ainsi, le nombre minimal de membres, établi pour les grandes coopératives qui sont le standard dans le pays, est d’une vingtaine de personnes. Pour cette raison, les premières actions de la Confédération ont été d’améliorer ces aspects, de réaliser des progrès, par le biais de décrets spécifiques de l’autorité publique, le INCOOP. Un autre aspect clé était de développer des échanges avec les pays de la région et de s’impliquer dans le projet Red del Sur, le réseau d’initiatives du Sud, en rejoignant CICOPA, en encourageant la création d’une fédération sectorielle qui est encore en cours de constitution. Au Paraguay, il y a 30 coopératives de travail associé dans le secteur manufacturier (dont la société emblématique Cerro Guy provenant du secteur de la céramique) et de services.
CONPACOOP travaille aux côtés de CICOPA-Mercosur, de COSPE et de l’école de l’économie sociale andalouse, à la promotion de nouvelles coopératives ou à tout le moins des entreprises associatives pré-coopératives, puisque le nombre minimal d’associés n’a pas encore été modifié dans la législation ; il existe déjà un accord de la Confédération pour encourager cet ajustement au niveau parlementaire de manière à rapprocher cette condition à ce qui se fait le plus fréquemment dans la région et dans le monde.

Organisation Internationale des Coopératives de Production
Industrielle, Artisanale et de Services

Secrétariat: C/O European Cooperative House - avenue Milcamps 105
1030 Bruxelles, Belgique
Tel: +32 2 543 1033, fax: +32 2 543 1037
E-mail: cicopa[at]cicopa.coop

Copyright 2005 - 2016 CICOPA
Powered by Spip
validate css xhtml

RSS icon