CICOPA

Les coopératives de travail associé, une solution pour autonomiser les travailleurs domestiques immigrés au Moyen-Orient ?

Les pays arabes ont connu une augmentation des travailleurs domestiques immigrés, en majorité des femmes, qui sont devenus les premiers fournisseurs de travaux ménagers. De l'absence d'un cadre de gouvernance global pour les travailleurs domestiques immigrés résulte une relation de travail asymétrique entre le travailleur domestique et son employeur. Cette relation de travail, déterminée par le parrainage ou la kafala, se caractérise selon l'OIT par une répartition inégale du pouvoir par laquelle les travailleurs n’ont pas ou peu de place pour la négociation et où leurs voix ne sont pas représentées.

18 décembre 2014

Pour dresser la carte des cadres législatifs et des politiques actuelles, des structures institutionnelles et des initiatives fondées sur l’adhésion qui peuvent fournir aux travailleurs domestiques un espace pour s’organiser économiquement au Moyen-Orient, l’OIT a réalisé une étude intitulée « Coopérer pour sortir de l’isolement : le cas des travailleurs domestiques au Liban, en Jordanie et au Koweït ». Elle se penche également sur les possibilités actuelles des cadres juridiques nationaux qui pourraient permettre et promouvoir les entreprises économiques de travailleurs domestiques et les organisations de l’économie solidaire, les coopératives étant une option attrayante. « La recherche montre que les coopératives peuvent aider à fournir des services à leurs membres et à améliorer la gouvernance du marché du travail domestique, en particulier vis-à-vis des agences d’emploi privées », mentionne l’OIT.

Ce travail découle d’une recrudescence de l’activité organisationnelle fondée sur l’adhésion des travailleurs domestiques dans de nombreuses parties du monde. « On trouve aujourd’hui des exemples émergents de travailleurs domestiques qui s’organisent en coopératives. Les coopératives ont été reconnues comme un modèle d’entreprise viable qui fournit des services à ses membres dans un large éventail de secteurs, tels que l’agriculture, les finances, le logement et les services sociaux. Elles constituent également un espace approprié où les travailleurs domestiques peuvent revendiquer leurs droits et améliorer leurs conditions de travail tels qu’ils sont consacrés dans la recommandation n°193 de l’OIT », souligne l’OIT.

Aux États-Unis, par exemple, les travailleurs domestiques ont créé leurs propres coopératives d’intermédiation avec les employeurs. UNITY Housecleaners cooperative et Si Se Puede, deux coopératives de travailleurs domestiques basées à New York, servent d’intermédiaires entre leurs travailleurs et les employeurs. Par le biais de ces coopératives les travailleurs perçoivent près de trois fois le salaire minimum. « De telles expériences de services à l’emploi sont adoptées par les travailleurs domestiques dans le monde entier et pourraient être aussi reproduites dans les pays arabes. Les coopératives de travailleurs domestiques fournissent également une aide financière, le logement, l’éducation et d’autres services à leurs membres de l’Afrique du Sud à la Jamaïque, en Corée, à Hong Kong, en Italie et aux Philippines » insiste l’OIT.

Suite à cette récente évaluation « Coopérer pour sortir de l’isolement : le cas des travailleurs domestiques au Liban, en Jordanie et au Koweït » l’OIT a organisé un atelier les 14 et 15 décembre pour discuter des résultats et des options de prestation de services collectifs chez les travailleurs domestiques immigrés dans ces pays. Plusieurs expériences coopératives du monde entier ont participé à l’événement pour partager leur savoir-faire, y compris Rebecca Kemble, Présidente de l’USWCF.« Dans le monde des coopératives de travail associé les besoins des membres constituent l’élément de base. Il s’agit de personnes qui se réunissent dans une entreprise économique pour créer collectivement des emplois et améliorer leurs conditions de travail » a déclaré Kemble. « Les coopératives créent l’espace où les travailleurs peuvent se réunir, partager leurs talents et leurs compétences et apporter ce qui leur est propre pour contribuer à cet objectif commun ».

Pour plus d’informations sur l’événement le communiqué de presse est disponible ici :
http://www.ilo.org/beirut/media-centre/news/WCMS_329477/lang--en/index.htm#

Lire l’étude ici

Organisation Internationale des Coopératives de Production
Industrielle, Artisanale et de Services

Secrétariat: C/O European Cooperative House - avenue Milcamps 105
1030 Bruxelles, Belgique
Tel: +32 2 543 1033, fax: +32 2 543 1037
E-mail: cicopa[at]cicopa.coop

Copyright 2005 - 2016 CICOPA
Powered by Spip
validate css xhtml

RSS icon