CICOPA

Les écoles coopératives aident à réformer le système éducatif de Cuba

Récemment les Présidents Barack Obama et Raul Castro se sont serré la main lors d'une rencontre historique et la normalisation des relations entre l'Amérique et Cuba a déjà commencé à avoir un impact sur la société cubaine.

7 de abril de 2016

Les coopératives continuent à jouer un rôle important en faisant passer l’économie cubaine de l’entreprise contrôlée par l’État à l’entreprise citoyenne.

En 2011, le gouvernement cubain a initié les premières réformes pour permettre la transition des exploitations agricoles d’État vers des entreprises coopératives. Ces changements ont permis la création de coopératives dans d’autres secteurs, l’éducation notamment.

La transition est lente : 22 nouvelles coopératives seulement ont été créées l’année dernière dans des secteurs autres que l’agriculture. Cependant, avec l’apaisement des tensions entre les États-Unis et Cuba, la demande pour les cours d’anglais a augmenté. Les réformes économiques ont également attiré les investissements de Cubains vivant à l’étranger.

Il y a cinq ans, un groupe d’enseignants a mis en place l’école cubaine des langues étrangères, un réseau d’écoles coopératives qui enseignent l’anglais et les arts. Quatre sections existent déjà à La Havane et deux autres s’ouvrent dans la province occidentale de Pinar del Rio. Chacune de ces sections travaille avec une école publique de la région et y envoie un enseignant pour dispenser des cours d’anglais. À Cuba près de 800 étudiants suivent les cours de ce réseau.

L’école propose des cours de grammaire anglaise et de rédaction en ligne. Des cours plus spécialisés sont également disponibles pour les professionnels de différents secteurs : entreprise, soins de santé, tourisme, restauration, agents de bord. Le réseau est la première institution cubaine à offrir de tels cours.

Le gouvernement cubain a mis récemment davantage l’accent sur l’anglais en partie en raison des restrictions commerciales plus souples qui ont également provoqué un afflux de touristes dans le pays. Entre janvier et mai 2015, le tourisme a connu une augmentation globale de 14 %. Les citoyens américains sont aussi plus enclins à visiter l’île aujourd’hui; l’année dernière entre janvier et mai on a constaté une augmentation de 36 % du nombre des ressortissants américains qui ont visité Cuba.

Depuis septembre 2015 le parti communiste exige également que les étudiants cubains maîtrisent la langue anglaise. Cela signifie que les étudiants incapables de parler l’anglais ne pourront pas obtenir leur diplôme.

Dans son dernier discours prononcé dans le cadre de sa visite à Cuba, le président Obama a fait l’éloge du peuple cubain pour la mise en place des coopératives.

« Dans une économie mondiale soumise au pouvoir des idées et des informations, le plus grand atout d’un pays est sa population. Aux États-Unis nous avons une preuve évidente de ce que le peuple cubain peut construire – elle s’appelle Miami. Ici, à La Havane, nous découvrons le même talent dans les initiatives privées, les coopératives et les voitures anciennes qui roulent encore ».

D’après Anca Voinea - Thenews.coop

Organización Internacional de las Cooperativas de Producción
Industrial, Artesanal y de Servicios

Secretaría: C/O European Cooperative House - avenue Milcamps 105
1030 Bruselas, Bélgica
Tel: +32 2 543 1033, fax: +32 2 543 1037
E-mail: cicopa[at]cicopa.coop

Copyright 2005 - 2016 CICOPA
Desarrollado con Spip
validar css xhtml

RSS icon