CICOPA

Retrouver du travail et de la dignité : les Argentins ont célébré la journée du travailleur

Quelque 25.000 personnes ont célébré en Argentine la journée du travailleur en mettant l'accent sur le rôle des coopératives de travail associé dans le recouvrement d’un emploi et de la dignité par 25 événements organisés simultanément dans tout le pays, d'Ushuaia à l'impénétrable Salteño. Ces activités répondaient à l'appel du bureau de l'économie solidaire argentine qui a réussi à réunir le mouvement coopératif, les mutuelles et les PME dans différentes manifestations communes le 1er mai.

4 mai 2014

« Pour la première fois dans notre pays, le mouvement de l’économie solidaire tout entier s’est uni pour travailler. Les mouvements coopératif et mutuel sont présents et enracinés sur tout le territoire national ; la moitié des municipalités compte une coopérative ce qui suppose environ 10 millions de personnes associées dans tout le pays. Directement ou indirectement un Argentin sur deux consomme des produits de coopératives et 7 millions de personnes bénéficient des services essentiels d’une coopérative, ce qui représente environ 1 million d’emplois. En un jour historique se produit un fait historique : tous ensemble nous commémorons et renouvelons la lutte des travailleurs » a déclaré José Orbaiceta, Président de CICOPAMercosur.

Les coopératives ont célébré cette date avec comme mot d’ordre « récupérons le travail, retrouvons la dignité, retrouvons un projet pour le pays ». « Nous soutenons un modèle d’inclusion, le modèle qui nous défend. Nous ne pouvons pas rester neutres en cette période de conflit national et nous devons défendre les réalisations accomplies jusqu’à présent dans la vie politique » a déclaré Christian Miño, Président de la CNCT (Confédération nationale des coopératives de travail associé). Il mit aussi en évidence le chemin vers l’unité que le secteur a atteint aujourd’hui. « L’insertion professionnelle est un défi, c’est un chemin que nous devons prendre pour renforcer les coopératives de travail associé et l’économie sociale dans son ensemble » a-t-il déclaré.

Les coopératives de travail associé argentines, autogérées par leurs travailleurs, sont apparues comme un modèle de résistance au chômage quand des milliers de chômeurs ont initié différentes expériences productives. Comme par exemple les entreprises spontanées, avec la reprise d’entreprises qui ont été fermées en raison de la concentration et la mondialisation de l’économie ou des plans pour l’insertion et le développement conduit par l’État lui-même et plus récemment chez les jeunes universitaires liés à la communication ou à la technologie.

Le bureau de l’économie solidaire argentine, créé en décembre 2013, rassemble les confédérations de coopératives : CNCT (Confédération Nationale des Coopératives de Travail Associé), COOPERAR (Confédération Coopérative de la République d’Argentina), CONAICE (Confédération Inter-fédérative des Coopératives Électriques d’Argentine), CONINAGRO (Confédération Intercoopérative Agricole), les confédérations de mutuelles : CONAM (Confédération Nationale des Mutualités), MAC (Confédération mutualiste argentine ), CAM (Confédération argentine des mutualités) et les associations de PME.

Organisation Internationale des Coopératives de Production
Industrielle, Artisanale et de Services

Secrétariat: C/O European Cooperative House - avenue Milcamps 105
1030 Bruxelles, Belgique
Tel: +32 2 543 1033, fax: +32 2 543 1037
E-mail: cicopa[at]cicopa.coop

Copyright 2005 - 2016 CICOPA
Powered by Spip
validate css xhtml

RSS icon